Le marais de Mousterlin est, avant toute chose, un site naturel protégé. On le trouve dans la commune de Fouesnant, à 24Km de notre camping du Finistère. Ce marais appartient au Conservatoire du Littoral et il se situe entre les pointes de Mousterlin et de Beg Meil. Mousterlin n’a d’ailleurs pas donné son nom qu’à un marais puisque la pointe porte le même nom.
On trouve celle-ci à l’ouest du marais, elle aussi sur la commune de Fouesnant. Le marais de Mousterlin est constitué de 479 hectares protégés et sur ces 479 hectares, 120 sont la propriété du Conservatoire du Littoral. 
On considère le marais de Mousterlin comme étant un Site d’Importance Communautaire (SIC). Ce site est par ailleurs composé d’un étang de 6 hectares mais aussi de prairies naturelles en polder ainsi que d’un cordon dunaire ou encore de plusieurs marais et tourbières.
Le marais de Mousterlin possède des particularités tout simplement uniques en terme de capital naturel. Faune et flore sont ici incomparables à tout ce que l’on peut connaitre dans les environs. Ce patrimoine unique du marais de Mousterlin (que l’on peut aussi qualifier de polder) permet de découvrir un univers mêlant la terre à la mer afin de découvrir cette biodiversité d’exception. En ce qui concerne la faune ce sont ici les oiseaux que l’on remarque en premier lieu. Qu’il s’agisse du Héron cendré, de l’aigrette, de l’oie de Sibérie ou encore du Harle huppé, ils sont tous très bien représentés dans le marais de Mousterlin. Leur présence importante prouve évidemment que la terre à laquelle on a ici à faire est très accueillante.
Deuxième aspect, la flore, elle aussi ici très présente et pouvant se développer comme bon lui semble, à son rythme, est très bien représentée au sein du marais de Mousterlin.
C’est bien simple, l’endroit est habité par la flore et déborde de toutes parts en terme de couleurs mais aussi d’odeurs. Le tout en sachant que chaque saison donne l’occasion de redécouvrir tout ce qui fait la beauté des plantes du marais de Mousterlin.
Le marais de Mousterlin est considéré comme étant une flèche littorale, en parfaite symétrie avec la flèche de la Mer Blanche qui elle se dirigeait vers l’Est, à savoir en direction de la Pointe de Beg-Meil.
Il y a maintenant plusieurs siècles, en 1840 plus exactement, le bras de mer qui laissait entrer la mer se trouvait tout au bout, côté Est, du cordon. Juste à côté du lieu-dit appelé le Vorlen.
Ce bras de mer a par la suite subi un déplacement en direction de l’Ouest pour finalement se trouver à Cleut-Rouz au début du 20ème siècle. En 1903 c’est à Cleut-Rouz qu’on a pu le trouver. Par la suite, en 1913, c’est finalement à Mousterlin qu’il s’est déplacé. En plusieurs dizaines d’années, le bras de mer, aussi appelé goulet, est par conséquent allé d’est en ouest, a priori par la grâce des diverses modifications subies par les houles.
Au moment où l’on écrit ces lignes, une chose est sûre et certaine, le marais de Mousterlin possède les mêmes caractéristiques que celui de la Mer Blanche.

Autres actualités dans le Finistère