Le fort du Cabellou, à 10 min du Domaine de Pendruc, possède une histoire riche et très ancienne. En vieux breton « bellou » signifiait belliqueux et ce nom indiquait sur les cartes de l’époque à quel point il était dangereux de s’approcher de la pointe des lieux.

C’est ainsi qu’avant même l’apparition du fort, le Cap Bellou bénéficiait déjà d’une belle réputation. Ce danger dont il était et est toujours question, il provient des nombreuses roches présentes à la pointe, ce qui rend le Cabellou plutôt inaccessible pour les marins qui s’aventuraient dans les parages.
En 1681 la stratégie militaire adoptée avait amené l’arrivée de nombreuses constructions du même genre dans le but de défendre le littoral. Il fallait commencer à s’équipe et le projet de fort entrait dans cette optique précis.
Ainsi, en 1683 le littoral s’est retrouvé couvert de chantiers de construction car le danger se faisait de plus en plus ressentir et l’arrivée du fort du Cabellou devenait essentielle à la défense des environs, aussi bien réclamée par le peuple breton que par les plus hauts dirigeants.
La marine anglaise était évidemment une des raisons principales de la construction du fort du Cabellou et c’est ainsi que la Bretagne devait être toujours plus surveillée et implantée par les forces françaises.
Pour réaliser le fort du Cabellou ce sont principalement des matériaux extraits sur place qui ont été utilisés.
Et une fois bien mis en place, le fort du Cabellou pouvait se montrer menaçant avec le moindre navire tentant de forcer son entrée au port de Concarneau. En tout, ce sont 200 degrés qui sont couverts, grâce à 6 embrasures, toutes tournées en direction de l’Océan.
Le fort du Cabellou a été édifié en 1746 sur la pointe du même nom. Son objectif était de défendre la baie de Concarneau ainsi que l’entrée du port. On raconte que le fort du Cabellou surplombait au départ l’eau à marée haute.
Ce sont les envahisseurs anglo-hollandais qui étaient à l’époque repoussés, le tout en permettant de mettre en sécurité les bateaux français au port. Ces derniers trouvaient donc refuge et protection au fort du Cabellou.
La 2ème Guerre Mondiale a permis l’apparition d’un très imposant blockhaus à l’arrière du fort et énormément de gravats ont aussi été dispersés tout autour.
Le 8 novembre 1962 le fort a été classé en tant que Monument historique.

Autres actualités dans le Finistère