Avant de parler du château de Keriolet tel qu’il est aujourd’hui, un peu d’histoire s’impose concernant ce joyau présent à Concarneau, certainement un des plus beaux châteaux du Finistère.
C’est la princesse impériale russe, Zénaïde Narischkine Youssoupoff, qui est à l’origine de sa rénovation ainsi que de sa transformation en bâtiment de type néo-gothique par l’architecte Joseph Bigot. Cette rénovation, la princesse l’a demandée pour son mari, le comte de Chauveau. Ce dernier n’était pas un noble mais la princesse est pourtant bel et bien tombée amoureuse de lui comme du château de Keriolet et de Concarneau.
Paré de multiples symboles bretons voulus par la princesse, le château de Keriolet a connu divers propriétaires au 20ème siècle, dont l’arrière-petit-fils de la princesse, connu pour avoir participé à l’assassinat de Raspoutine.
Mais depuis 1988 le château s’est vu fortement restauré et est devenu un lieu accueillant notamment des événements de musiques électroniques comme Spring, une grande soirée qui a lieu tous les ans à Concarneau.
Le château de Keriolet se trouve à moins de 10 kilomètres de la Ville-Close de Concarneau et à 7Km de notre camping Finistère sud, sur les hauteurs, contemplant de toute sa superbe la région Finistère Sud.

château de Kériolet

Ce lieu, plein d’histoires et de merveilles à découvrir, se découpe en plusieurs espaces, tous symboles de leur époque mais aussi de la ville de Concarneau.
La première chose que l’on remarque en arrivant c’est la façade sud qui fait face à la mer. On aperçoit sur cette façade, entre autres symboles typiquement bretons, des pattes d’hermine ou encore deux Bretons vêtus de costumes traditionnels. Plusieurs statues sont également à voir avec l’une d’entre elles, en granit et représentant la duchesse Anne de Bretagne ainsi qu’une autre, représentant Louis XII, sur son cheval, parfaitement placée à l’entrée de la salle des Gardes.
La salle des Gardes du château de Keriolet justement, c’est la salle de bal, celle qui accueillait les splendides réceptions données par la princesse. On y trouve une cheminée, véritable oeuvre d’art classée et réalisée en pierre de Kersanton. Au-dessus de cette dernière, une statue représentant le comte accompagnée de l’arbre généalogique de celui-ci. La salle est splendide et quatre vitraux sont à admirer sur les murs exposés au nord.

Passée la salle des Gardes du château de Keriolet à Concarneau, il est impossible de ne pas se rendre à la salle d’armes. Par le passé, cette salle, comme son nom l’indique, abritait les armes du château. Aujourd’hui elle a été totalement restaurée, le tout dans un style médiéval. Et la plus belle pièce à y découvrir c’est ni plus ni moins qu’un banc splendide et massif venant d’une église du XVIème siècle.
Le salon est quant à lui un immanquable dans la mesure où il s’agit de la pièce que préférait la princesse. Cela n’a rien d’étonnant puisqu’il est exposé plein sud et chauffe donc naturellement. C’est d’ailleurs ici que toutes les collections préférées de la princesse étaient entreposées, en belle place dans ce château de Keriolet avec notamment des faïences et terres cuites ou bien des porcelaines de Chine et des tapisseries.

Pour ce qui est de la salle à manger du château elle est bien entendu totalement restaurée et propose une décoration très bretonne avec son plafond paré de fleurs de lys et de pattes d’hermine. Une originalité à noter cependant, son salon chinois.
La cuisine, elle, a vu tous ses carreaux êtres peints à la main. Cette pièce du château de Keriolet est par ailleurs une exception car elle a eu la chance de ne jamais être pillée.

La cour intérieure est elle un symbole du caractère de la princesse établie à Concarneau. Elle est constituée de divers styles d’architecture avec une aile médiévale, une partie dans un style Renaissance et encore une autre néo-gothique. Toute l’exubérance de la princesse et toute la beauté du château de Keriolet ressortent ainsi parfaitement.
Enfin, dernier lieu à découvrir, la crypte. Elle fait office de chaufferie du château de Keriolet à Concarneau. Elle bénéficiait, déjà à l’époque, d’un système très inventif avec ses poêles qui rendaient possibles un système de chauffage au sol.

Mis à jour le

Précédent : Festival des Vieilles Charrues 2019 | Suivant : Les Plages en Presqu’île de Crozon